Restaurant Lordia

Restaurant Lordia Couverture du livre Restaurant Lordia

Adresse : 605 Boulevard Curé-Labelle, Laval, QC H7V 2T5

Restaurant de cuisine Libanaise à Laval

L’un des seuls restaurants du genre à Laval, et probablement l’un des plus gros de la région.

Langues

Langues

Commençons par la nourriture. Pas de menu, c’est un repas composer de petits plats qui se partagent. On débute avec les entrées qui sont très nombreuses: purée d’aubergine, houmous, yogourt, feuille de vigne farcie, assiette de fromage râpé, taboulé. On est tous d’accord pour dire que les entrées ont été notre partie préférée du repas. Ensuite viens divers plats comme les feuilleté Lordia au fromage, falafel, langues, saucisses, saucisse en pain, brochette de poulet, filet mignon et au boeuf. Comme vous pouvez voir, beaucoup de viandes au menu. Les langues sont probablement ce qui a le plus attiré notre attention. Si j’avais a résumé le gout des plats, je dirais très très salés ou très épicés. Pas de juste milieu. Pour ceux qui aiment les extrêmes, c’est parfait! Le prix est de 35$ par personne. Pour la quantité de nourriture, c’est bien, mais faut dire qu’on en a laissé beaucoup parce que ce n’était pas tout à fait à notre goût. Voir le Menu du Lordia.

Les lieux sont magnifiques. Un beau grand restaurant avec énormément de place. La décoration est épurée. Il y a un  plancher de danse et une scène où un orchestre prend place. On a aussi droit à un jeu de lumière lors de la performance de la danseuse orientale et du groupe de musicien.

Danseuse orientale Salomé

Danseuse orientale Salomé

Pour l’ambiance, nous nous sommes arrivé à 18h30. Le restaurant était pratiquement vide. La musique ne nous a pas mis dans l’ambiance. Les gens sont commencer à rentrer vers 8 et 9h. Faut dire que la danseuse orientale s’est fait attendre, elle est arrivée vers 11h. C’est par la suite que l’orchestre live s’est installé. Un band composé de nombreux musicien avec éclairage et piste de danse. Pour notre part, nous avons écouter quelques chansons pis nous sommes parties, il était déjà minuit passer.

La danseuse orientale présente le jour de notre passage était Salomé. Une danseuse bien connue au Québec, avec beaucoup d’expérience. L’attente en a au moins valu la peine!

Le service nous a laissés amers. Faut dire que tout avait bien commencé, le temps entre les services était bien, la réception des boissons s’est faite rapidement, le souper s’est bien déroulé. Par contre, comme pour la plupart c’était notre première ou deuxième fois à cet endroit, nous avons dû demander à chaque service la description des plats que nous mangions,

Lordia Hall d'entrée

Lordia Hall d’entrée

car sans menu et sans explications, on y allait à l’aveuglette. C’est après le repas, pendant les deux heures où nous attendions la danseuse orientale que nous avons été déçu du service. Nous avons dû essayer d’accrocher un serveur pour avoir une autre coupe de vin, puis celui-ci à envoyer un autre serveur, qui lui à dû aller vérifier la disponibilité des vins… ça été un peu long et compliquer! Faut dire qu’on soupçonne que certains serveurs sont unilingue anglophone, car certains ne semblaient pas comprendre ce qu’on voulait. Le comble a été de demander la facture. Nous avons dû encore une fois appeler un serveur à la voler, pour nous envoyer un autre serveur, pour demander la facture. Par deux fois nous avons dû la demander pour finalement finir au comptoir de l’entrée et voir que notre addition avait était fait toute sur la même facture, même si le serveur nous avait bien demandé au début du repas comment fonctionnait les factures. Alors, attends encore pour refaire les factures, payer et pouvoir partir!

Autre fait étonnant, c’est le seul restaurant que j’ai vu où les clients fument la shisha à l’intérieur, à leur table. À ce que je sache c’est illégal, mais faut croire que ça ne dérange pas personne! Alors avis aux non-fumeurs, vous serez peut-être incommodé par la fumée.

En résumé, on s’est tous entendu pour dire que le menu était varié, mais que les plats étaient très salés où très épicés, ça ne nous a pas ravie. La salle est magnifique avec une belle piste de danse et un orchestre, mais comme la danseuse orientale n’arrive qu’à 11h et le band à minuit, faut aimer veiller tard. Et pour ce qui est du service, on repassera…